Présentation


Fournisseur d'Accès Internet enregistré à l'ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes), l'association Aquilenet fournit du vrai Internet.

  • Accès ADSL non filtré, non bridé, non priorisé, de 512Kbps à 18Mbps, IPv4 et IPv6 fixes,
  • Adresse mail,
  • Nom de domaine en perso.aquilenet.fr (et org,net,com,42),
  • Et tout ce que vous nous aidez à mettre en place !

Aquilenet se tient également à l'affût de l'actualité Internet, très riche en ce moment, et sensibilise ses adhérents et le grand public aux questions de neutralité, protection de vie privée, etc.

Aquilenet est l'un des membres fondateurs de la Fédération FDN (French Data Network).

Si vous souhaitez nous soutenir, vous pouvez bien sûr adhérer sans prendre un abonnement ADSL !

Adhérer maintenant
(sans s'abonner à l'ADSL)
S'abonner à l'ADSL
(et adhérer)
S'inscrire à la liste de discussion

VPN Aquilenet : mise en service et FAQ

VPN AquilenetLe service VPN d'Aquilenet est en place ! Pour y souscrire, soit on est déjà membre de l'association et il suffit de commander dans l'espace adhérent, soit on n'est pas encore adhérent, et on peut adhérer et commander un VPN en même temps. L'abonnement est ensuite de 5€/mois. Le service est tout jeune mais fonctionne très bien.

Afin de bien comprendre en quoi consiste un VPN, comment il est mis en place chez Aquilenet, quelles sont ses limites, ... nous avons répondu à quelques questions. Une FAQ plus complète est disponible sur la page dédiée.


À quoi ça sert ?
Un dessin est souvent la solution la plus parlante. On peut y voir deux exemples d'accès :

  • Un accès standard (en haut), ne transitant que par le FAI. Dans ce cas, le FAI voit le trafic qui passe chez lui.
  • Un accès par le VPN Aquilenet (en bas). Le FAI ne voit alors que des données chiffrées, sans moyen d'en identifier le contenu ou la provenance.

Fonctionnement VPN


Combien ça coûte ?
Ce service est proposé à 5€/mois. Comme pour l'abonnement ADSL, une formule moins chère est possible pour ceux qui ont des moyens limités.


Qu'est-ce qui est chiffré pour mon FAI actuel (URL, contenu, etc) ?
Par défaut, tout passe par le VPN, et donc votre FAI actuel ne verra qu'un flux de paquets à destination de Aquilenet, sans avoir aucun moyen de savoir ce que ces paquets contiennent ni à qui ils sont réellement destinés. C'est pour cette raison que cette technique se nomme "tunnel VPN".


Est-ce que tous les ports sont ouverts ?
Oui, les adresses IP v4 et v6 fournies via ce VPN sont complètement ouvertes sur tous les ports, nous ne faisons aucun filtrage. Bref, un vrai accès Internet.


Quelles informations Aquilenet conserve sur mes connexions via le VPN ?
Ce que dit actuellement la loi : à quel moment quelle adresse IP a été utilisée par lequel de nos adhérents, et depuis quelle adresse IP. Si la justice fait une demande en bonne et dûe forme, nous fournirons ces renseignements.


Le VPN me protège-t-il davantage contre les atteintes aux libertés fondamentales induites par la Loi Renseignement ?
Il évite une éventuelle sonde qui serait placée chez votre FAI. Il n'évite cependant pas une sonde qui serait placée entre Aquilenet et le site avec lequel vous communiquez. L'adresse IP exposée est cependant celle que vous aura attribué (éventuellement dynamiquement) le serveur de VPN, et seul ce serveur saura qui est derrière, et seul un juge peut demander à avoir ce renseignement.

Ça vous dérange pas si je regarde, hein ?

Par Samuel Thibault le jeudi 23 avril 2015, 16:15

* Vous postez une vidéo et vous demandez à un ami de vérifier si elle passe bien chez lui ? L'algorithme de la boîte noire va déjà regarder ce que vous faites d'un peu plus près.
* Vous vous connectez au réseau de votre entreprise de manière sécurisée pour travailler à distance ? L'algorithme confirme le soupçon...
* Vous utilisez un VPN pour travailler avec des collègues outre-atlantique ? L'algorithme envisage le pire !

Ce scénario n'est pas une exagération, c'est même justement l'exemple qui a été donné par le gouvernement en séance à l'assemblée. Les boîtes noires proposées par l'article L. 851-4 de ce projet de loi regarderont passer tous nos agissements, pour détecter ceux qui ressemblent à des activités terroristes, tels ceux cités ci-dessus. On le voit, et les experts le confirment, les faux positifs seront très probables, on est loin d'une analyse limitée aux terroristes !

Il a fallu que d'importants hébergeurs de sites web menacent de quitter le territoire pour que le gouvernement accepte que les boîtes noires ne puissent pas être installées en procédure d'urgence, et que le contenu du trafic ne leur soit pas fourni. Mais sans même regarder le contenu, regarder à quoi ressemblent tous nos agissements, même si c'est une machine qui fait l'analyse, c'est déjà une intrusion très lourde dans nos vies privées, or ce texte permet de le faire pour tout le monde !

Alors bien sûr, on peut avoir envie de faire confiance au gouvernement actuel et penser qu'il n'y aurait pas d'abus dans les quelques années à venir. Mais la loi va rester, alors que le gouvernement va changer, et avec lui éventuellement la qualification "terroriste". Une fois les boîtes noires mises en place, rien ne nous dit quels algorithmes les gouvernements futurs y mettront. Syndicats, journaux, partis politiques, etc. pourraient se retrouver sous surveillance systématique comme ils le sont déjà en Chine. Avec un tel risque, où est passée notre démocratie ?

Aquilenet s'oppose fermement à cette proposition de loi et a rejoint l'appel à pétition "Ni pigeons ni espions" auprès d'un millier d'autres acteurs du numérique français http://ni-pigeons-ni-espions.fr/

Ce projet de loi est en procédure accélérée, ce qui est incroyable pour un texte touchant d'aussi près à notre vie privée, et seuls 5 députés ont voté contre ces boîtes noires.
Avant le vote final du 5 mai, contactez votre député ! https://sous-surveillance.fr/

Pour aller plus loin, quelques liens complémentaires:
- Une pétition qui réunis 130 000 signatures (à cette heure): Pétition Change.org
- Numérama: L'assemblée adopte les boîtes noires qui surveilleront votre comportement
- Le Monde: Suspect terroriste: pourquoi la loi sur le renseignement n'aurait pas changé grand chose
- Basta!: Lettre à ceux qui s'en foutent
- Mediapart: Loi sur le renseignement: un attentat aux libertés Loi renseignement : la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) s'alarme d'une surveillance de masse
- Rue89: L’algorithme du gouvernement sera intrusif et inefficace. On vous le prouve et la suite Cazeneuve et Rue89 : comment croire un ministre de l’Intérieur ?
- New York Times: The French Surveillance State
- Arrêts sur Images: Une fois de plus, j'ai cherché le "Big Brother" du Monde, En vain ! de JM Manach
- L'hébergeur historique Alternet.org ferme ! http://altern.org/

Jeudi 19 MARS à 20h30 : SURVEILLANCE DE L’INTERNET : LA SOCIÉTÉ SOUS CONTRÔLE ?

Par sacha le mercredi 25 février 2015, 13:01

La projection du film Citizenfour: Edward Snowden, le « quatrième citoyen » Jeudi 19 MARS à l'Utopia de Bordeaux à 20h30 sera suivie d’un débat : SURVEILLANCE DE L’INTERNET : LA SOCIÉTÉ SOUS CONTRÔLE ?
Soirée organisée par Altermondes, média citoyen libre et indépendant, à l’occasion de la sortie de son nouveau numéro consacré à la surveillance de l’internet. En partenariat avec le RADSI (Réseau Aquitain pour le Développement et la Solidarité Internationale), d'Aquilenet et du Labx. Débat animé par David Eloy, rédacteur en chef d’Altermondes,avec Adrienne Charmet, porte-parole de La Quadrature du Net, Alexandre Borrut d’Aquilenet, et Dominique Curis, membre d’Amnesty International France.

Pour cette soirée, achetez vos places à l’avance, à partir du Lundi 9 Mars

Film documentaire de Laura POITRAS USA / Allemagne 2014 1h53 VOSTF
avec Edward Snowden, Glenn Greenwald, William Binney, Jacob Appelbaum, Ewen MacAskill...
Citizenfour a remporté un oscar 2015 mérité pour le meilleur documentaire.

Citizenfour est un document exceptionnel et sidérant, à la fois l’Histoire filmée en train de se produire, le portrait passionnant du plus célèbre lanceur d’alerte des années 2000, et sans doute le film le plus emblématique de l’atmosphère des années post-11 Septembre.

Janvier 2013. Laura Poitras travaille depuis deux ans sur le troisième volet d’une trilogie consacrée à l’Amérique d’après les attentats du World Trade Center. Elle veut traiter des dérives sécuritaires américaines. Autant dire qu’elle est déjà « ciblée » par la NSA, et familière des fouilles systématiques quand elle entre sur le sol US. Elle est alors contactée par un correspondant anonyme, sous le pseudonyme de « Citizenfour », qui lui donne des instructions pour chiffrer leur correspondance, dans le but de lui transmettre des informations confidentielles. Il lui demande d’impliquer le journaliste du Guardian Glenn Greenwald, connu pour son travail d’investigation en 2010 sur l’arrestation et la détention de Bradley Manning, qui avait communiqué des documents militaires classifiés à Wikileaks.

Cinq mois plus tard, comme dans un roman de John Le Carré, Poitras et Greenwald rencontrent secrètement celui qu’ils ne connaissent encore que sous le pseudonyme de « Citizenfour » dans une chambre d’hôtel de Hong Kong. Un reporter aguerri du Guardian, Ewen MacAskill, est aussi appelé en renfort afin de s’assurer que la réputation du prestigieux quotidien soit protégée dans cette affaire. Durant huit jours, filmé par Laura Poitras, Edward Joseph Snowden, informaticien travaillant pour la NSA, va révéler aux deux journalistes un volume considérable de documents décrivant les programmes de surveillance mondiaux mis en place par la NSA, tels la collecte des données de grandes entreprises du web (Facebook, Google, Apple...) par le programme PRISM, l’espionnage de câbles sous-marins de télécommunications intercontinentales, et d’institutions internationales comme le Conseil européen à Bruxelles ou le siège des Nations Unies...

Durant huit jours, on voit Edward Snowden se livrer à la caméra et aux journalistes, préparant la publication des révélations, s’attendant à tout moment à voir la NSA débarquer dans la chambre. Huit jours surréalistes et baignés d’une telle paranoïa que la situation prend même des allures comiques (la scène incroyable où Snowden tape son mot de passe sous une serviette, piquant un fou
rire nerveux avec les journalistes). La révélation principale de ce documentaire, c’est la personnalité de Snowden, d’une lucidité, d’une intelligence et d’un courage admirables, et comment lui et les journalistes ont planifié les révélations pour qu’elles atteignent leur but et ne soient pas noyées dans le flot médiatique.

Citizenfour pose des questions éthiques fondamentales. À quel point la protection d’une population peut-elle se faire au détriment de libertés individuelles et au mépris de la vie privée ? Jusqu’où un gouvernement peut-il tenir des citoyens dans l’ignorance de ses actes en prétextant que c’est pour leur propre bien ? Est-il légitime d’enfreindre la loi afin de dénoncer de telles pratiques ? Autant dire que le film de Laura Poitras est captivant et salutaire.

Source:
http://salles.cinemas-utopia.fr/bordeaux/index.php?id=2889&mode=film
Compléments d'information:
http://redd.it/2wwdep
http://ldn-fai.net/je-nai-rien-a-cacher/

<3

Compte rendu de l'atelier WiFi au L@bx

Par ftessier le mardi 09 décembre 2014, 08:30

Tout d'abord un grand merci au L@bx qui nous a accueilli pour cet atelier WiFi ! La soirée a mobilisé du monde venant des deux associations et s'est avérée très constructive. Parmi les points notables :

- Installation d'OpenWRT sur les NanoStations M5 qui étaient encore sous AirOS ;
- Configuration des bornes pour un premier test de connexion ;
- Validation sur une topologie en étoile : un point central en "Access point (WDS)" et trois clients ;
- Configuration d'un des clients en passerelle vers Internet (règles iptables, IP forward, ...) ;
- Plein d'informations sur les problématiques de déploiement, entre autres grâce à un intervenant de chez Tetaneutral : Michael Siccardi.

On a clairement fait un grand pas en avant \o/ Il est donc fort probable que nous renouvelions rapidement l'expérience pour partager les connaissances de chacun et continuer à faire avancer ce projet citoyen.

Une page de notre wiki reprend déjà une partie du travail effectué. Elle nécessite encore quelques ajouts pour que ce soit complet. Tout est là.

Aquilenet V2 - Atelier au L@BX le 2/12/14: Construction d'un réseau citoyen (architecture réseau/OpenWRT/Wifi)

Après cinq ans d'existence et la fourniture d'accès ADSL, Aquilenet s'est fixé pour objectif cette année de fournir des accès wifi directionnels, pour un réseau indépendant et citoyen pour tous !

Comme le font par exemple nos camarades de Tetaneutral ou de Sames Wireless, nous souhaitons fournir des accès Internet (IP fixe v4 et v6) via un réseau wifi directionnel.
Ceci se construit avec des antennes point à point, généralement deux par abonnés (une pour recevoir une pour envoyer). Les antennes sont petites et ne doivent avoir aucun obstacle entre elles pour pouvoir se parler (on parle de visée à vue).
Un wifi directionnel contrairement au wifi omnidirectionnel qui est utilisé un peu partout offre de nombreux avantages pour un fournisseur d'accès Internet et ses utilisateurs:

  • Facilité d'installation, pas besoin de ligne téléphonique, ni de compte en banque
  • Des débits symétriques pouvant aller jusqu'à 100Mbs
  • Une pollution réduite (nous sommes en dessous de la pollution des réseau téléphoniques sans fils ou des wifi omnidirectionnels. Pour approfondir c'est par ici.
  • Contrairement à l'ADSL nous pouvons choisir les endroits où nous souhaitons aller, c'est du maillage => couverture des zones blanches.
  • Le coût est celui d'une antenne, contrairement à l'ADSL où l'association gagne à peu près 1€ par abonnement, un abonnement de 20€ irait quasiment dans sa totalité à l'association ce qui lui permettrait de développer son réseau et des accès gratuits pour les moins bien lotis.
  • Un réseau indépendant où ce sont les adhérents qui le construisent et qui en sont propriétaires.
  • Une portée de plusieurs kilomètres à des dizaines suivant les antennes utilisées !
  • Ce réseau peut se construire de plusieurs manières pour sortir sur Internet soit avec une sortie de notre datacenter, soit avec des abonnés fibre ou ADSL sympathisants qui partagent leur connexion.

    Nous avons un premier point de départ qui partirait d'ici avec un lien 100Mbps. Si vous voyez votre bâtiment sur cette photo on a du réseau pour vous ;)

    Dans tous les cas ces portes de sorties passent par notre infrastructure ce qui nous permet de donner des adresses IP fixes Aquilenet.

    L'intérêt pour nous est de construire un réseau citoyen indépendant, qui demande peu de compétences pour être déployé.
    Afin de préparer ce déploiement, nous organisons un atelier visant à préparer l'infrastructure qui permettra de porter ce réseau.
    L'atelier technique tournera autour d'OpenWRT et de la possibilité de l'intégrer sur du matériel Ubiquiti, ce qui nous permettrait de nous affranchir des firmwares propriétaires.
    D'autre part nous étudierons les différentes solutions possibles pour créer un tunnel IP (GRE, OpenVPN...) et l'intégration d'OSPF (routage).

    => Un atelier aura lieu chez nos camarades du L@BX le mardi 2 décembre à partir de 19h qui se trouve à La Fabrique POLA située à l'ancien centre de tri de Bègles ici <=

    TERRORISTEN !!!

    Par sacha le mardi 16 septembre 2014, 22:45

    C'est sous ce titre, que l'on voyait apparaître dans les avis de recherche de la Fraction Armée Rouge [1], que nous allons parler d'un nouveau projet de loi « terrorisme » engagé en procédure accélérée. Cela nous concerne tous, car nous allons bientôt tous pouvoir être considérés comme des terroristes potentiels.

    Le Projet de loi «renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme » [2] présenté en procédure accélérée par M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de l'Intérieur.
    Au menu de ce projet de loi, une interdiction administrative de sortie du territoire pour «faire face à la recrudescence de départs de jeunes Français vers des zones où l’apprentissage de la lutte armée peut se doubler d’un embrigadement idéologique.»
    Outre des dispositions de loi basées sur des concepts relativement discutables et qui dans tous les cas auraient mérité un réel débat, le texte aborde aussi des mesures visant à bloquer des sites Internet.

    Pour comprendre l'intérêt d'une loi, ne pas s'intéresser au contexte ni à l'objectif, mais au contenu.
    Celle-ci est particulièrement simple à décrypter: l'impact sur les présumés terroristes est quasi nul, celui sur les libertés individuelles maximum.
    En effet, selon le Syndicat de la magistrature: "Non seulement ce projet examiné dans le cadre d’une procédure accélérée, multiplie les pouvoirs exorbitants de l’Etat sur les personnes suspectées mais de plus il vise la population dans son ensemble.
    Les citoyens ne doivent pas se méprendre : nul n’est à l’abri, car, en fait de lutte contre le terrorisme, les mesures envisagées portent gravement atteinte aux libertés fondamentales de tous et dénaturent une société qui bascule dans la suspicion et la surveillance généralisées"[3]
    Le texte du projet de loi contient entre autre :
    - surveillance administrative (sans contrôle judiciaire)
    - interdiction de sortie du territoire (sans contrôle judiciaire)
    - loi sur la presse: "au nom de la lutte anti-terroriste, le législateur, par l’exclusion des délits d’incitation et d’apologie de son champ d’application, rogne encore sur la loi sur la presse de 1881. Loi fondatrice et fondamentale, qui protège avant tout la liberté d’expression des risques d’une trop hâtive et trop large pénalisation des discours critiques de l’ordre établi"[3]
    - contournement, ou plutôt détournement du pouvoir judiciaire

    Quant à la partie qui nous préoccupe plus particulièrement, celle du contrôle de l'information des citoyens,
    elle se situe dans la continuité de tentatives, le plus souvent avortées, de contrôle de l'information des citoyens, des sources de journalistes, de
    criminalisation des lanceurs d'alerte, de "collaboration" des intermédiaires techniques et de renforcement du droit d'auteur.
    On retrouve ici le même esprit que la hadopi, acta, lsi, lcen, dadvsi, loppsi, et cætera

    Selon la quadrature du net :
    "la censure par le gouvernement, les atteintes à la liberté de communication et d'information ne sauraient être justifiées par cette grossière instrumentalisation de la peur.
    Le parlement joue gros dans ce débat : si nos élus ne sont pas capables d'obtenir le retrait du projet de loi ou de l'amender au fond,
    un nouvel et grave affaiblissement des droits fondamentaux en résultera...nous devons réagir"[4]

    Vraisemblablement seule une large mobilisation amènera les "députés" à ne pas ... enregistrer.

    [1] http://taeterinnen.de/wp-content/uploads/2009/01/daf3554ab8347118cb42ed3...
    [2] http://www.assemblee-nationale.fr/14/projets/pl2110.asp
    [3] http://www.syndicat-magistrature.org/Protegeons-la-democratie-contre.html ; Syndicat de la magistrature
    [4] https://www.laquadrature.net/fr/loi-cazeneuve-bientot-tous-presumes-terr...

    Voir aussi:
    http://presumes-terroristes.fr ; la Quadrature du net
    http://blog.fdn.fr/?post/2014/09/07/pjl-cazeneuve-le-filtrage-administra...

    Sauvons la Neutralité du Net

    Par ftessier le mercredi 02 avril 2014, 12:44

    "Aquilenet diversifie son offre! Dorénavant, plusieurs formules seront proposées à nos membres et adhérents :

    • Le pack oueb* à 30€/mois : 50 heures d'Internet par mois
      (mails en option, débits limités pour les plateforme de contenus vidéos)
    • Le pack oueb-deux-point-zero** à 45€/mois : Accédez à Internet en illimité****!
      (Téléphonie en option. Facturation hors forfait au-delà de 15 mails envoyés/reçus par jour)
    • Le pack oueb-unlimited*** à 65€/mois : Tout illimité****.
      Offre réservée à ceux qui en ont les moyens.

    * ** *** : Aquilenet se réserve le droit d'inspecter les flux de données envoyés ou reçus par l'abonné, d'en déterminer la moralité et, au besoin de filtrer ces contenus.
    **** (Avec un quota de 2To indexé sur le cours de l'action Orange)"



    Blague en retard du 1er Avril? Si seulement...

    Demain, les eurodéputés vont voter sur le futur de la Neutralité du Net au sein de l'Union européenne. Le texte tel qu'il sera présenté rendra l'offre ci-dessus possible par les opérateurs. Des amendements ont d'ores et déjà été déposés pour garantir la Neutralité du Net et sauver l'Internet ouvert que nous connaissons. Il est de notre devoir à tous de contacter nos eurodéputés afin qu'ils valident ces amendements. N'oubliez pas : ce sont nos représentants, nous ne devons pas laisser les lobbies s'emparer de leurs voix. La Quadrature du Net se bat depuis plusieurs mois déjà pour que le texte actuel soit rejeté ou au moins amendé pour garantir nos libertés sur Internet. Un site web explique très bien les enjeux de ce vote et les moyens de contacter les eurodéputés : http://savetheinternet.eu/fr/ . Il est cependant à noter que le coup de téléphone reste l'arme la plus efficace pour que le message passe auprès de nos représentants Européens. Il est encore temps d'agir avant demain ! Faisons entendre notre voix !

    EXCLUSIF - Aquilenet serait sur le point de fusionner avec SFR-Numéricable

    Par maethor le mardi 01 avril 2014, 08:55

    À peine aura-t-elle eu le temps de racheter SFR, Numéricable serait sur le point d'être avalée à son tour. Selon nos informations, Altice, sa holding, aurait conclu un accord de principe avec Aquilenet pour la vente du câblo-opérateur.

    Interrogé par l'AFP, Patrick Drahi, président de la holding Altice, a démenti en début de matinée avoir « des discussions en cours en vue d'un rapprochement entre Aquilenet et Numéricable ». Mais d'autres informations tendent à prouver le contraire.

    Selon une source proche de l'affaire, le trublion des télécoms en Aquitaine aurait contracté un prêt à hauteur de 6.5 millions de bitcoins. De quoi donner le vertige pour cette association à but non lucratif et ses 50 adhérents. Alexandre Borrut, président d'Aquilenet, se veut rassurant : « C'est une décision qui a été prise en AG et qui est mûrement réfléchie. Nous avons le support de nos adhérents. »

    Une rencontre au sommet serait déjà en préparation ce soir au cinéma Utopia de Bordeaux. « La bière y est bonne, c'est sympa. » commente Matthieu Pradeau, secrétaire adjoint d'Aquilenet. Si les deux parties tombent d'accord, Aquilenet devrait détenir plus de 60 % du nouvel ensemble SFR-Numéricable récemment constitué, avec Altice (42%) et Vivendi (18%).

    Ce matin à la Bourse de Paris, Numéricable grimpait sensiblement de 3,14%. Quant à Aquilenet, ils ne sont pas (encore) cotés en bourse.

    Julien Rabier à TEDx Bordeaux !

    Par Samuel Thibault le vendredi 27 décembre 2013, 16:54

    Julien Rabier (taziden), vice-président de notre fédération, la FFDN, était programmé à la conférence TEDx Bordeaux 2013. Il nous a parlé de liberté sur Internet, de mobilisation citoyenne, de bidouille, de vie privée, de la genèse de la fédération, ...

    La vidéo est disponible en téléchargement bittorrent, en téléchargement direct, ou en diffusion sur diffusion youtube.