Évènements

warning: Creating default object from empty value in /srv/www/aquilenet.fr/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.
Évènements organisés par Aquilenet ou proches de nos idées.

Nothing to hide

Par Samuel Thibault le mardi 21 mars 2017, 20:50

SOIRÉE-DÉBAT Lundi 27 MARS à 20h30 à l'Utopia de Bordeaux

RIEN À CACHER ? REPRENONS LE CONTRÔLE DE NOS DONNÉES !

Organisée par l'association Aquilenet et la Ligue des Droits de l'Homme Gironde.
Projection de NOTHING TO HIDE suivie d'un débat avec François Pellegrini, professeur d'informatique, Université de Bordeaux, Pierre Grange Paderas, artiste hacker (Openbeelag.org), Jean-Claude Guicheney, président de la LDH Gironde, et des membres d'Aquilenet, Fournisseur d'Accès Internet associatif.
Achetez vos places à l'avance, à partir du Vendredi 17 Mars.

Un film sur la surveillance… et vous. Documentaire de Marc MEILLASSOUX et Mihaela GLADOVIC France/Allemagne 2016 1h26 VOSTF. Tourné en Allemagne, ainsi qu'en France, au Luxembourg, en Belgique et en Espagne, le film s'intéresse principalement à Berlin, connue pour être devenue la capitale des hackers et des lanceurs d’alerte après les révélations d’Edward Snowden. Lesquelles ont démontré que les données récoltées avec notre propre complicité par les entités privées telles que Facebook, Google, Whatsapp… (appelées aussi les GAFAM) servent de matière première à la surveillance de masse (programmes PRISM, Xkeyscore…).

Une réponse à ce dilemme a été notamment fournie par Eric Schimdt, le PDG de Google, et reprise allègrement depuis par beaucoup de politiciens : « si vous n’avez rien à cacher, vous n’avez rien à craindre ».

À cela, Edward Snowden a répondu à son tour :


« Affirmer que votre droit à la vie privée vous importe peu, car vous n’avez rien à cacher, c’est comme affirmer que votre liberté d’expression vous importe peu, car vous n’avez rien à dire. »

La logique du « rien à cacher » à l’ère du Big Data n’a encore jamais été interrogée. Éluder cette question nous empêche pourtant de répondre à une autre : quelle société sommes-nous en train de construire ? Nothing to hide interroge les implications de la surveillance de masse à travers une
vingtaine d’intervenants et cinq personnages centraux. Le protagoniste principal est un jeune artiste berlinois, jovial et sans histoires, qui pense n’avoir « rien à cacher ». Il accepte d’être surveillé durant trente jours sur son smartphone et son ordinateur.

Le film sera également disponible en Vidéo en Poche, apportez vos clés USB

Jeudi 19 MARS à 20h30 : SURVEILLANCE DE L’INTERNET : LA SOCIÉTÉ SOUS CONTRÔLE ?

Par sacha le mercredi 25 février 2015, 13:01

La projection du film Citizenfour: Edward Snowden, le « quatrième citoyen » Jeudi 19 MARS à l'Utopia de Bordeaux à 20h30 sera suivie d’un débat : SURVEILLANCE DE L’INTERNET : LA SOCIÉTÉ SOUS CONTRÔLE ?
Soirée organisée par Altermondes, média citoyen libre et indépendant, à l’occasion de la sortie de son nouveau numéro consacré à la surveillance de l’internet. En partenariat avec le RADSI (Réseau Aquitain pour le Développement et la Solidarité Internationale), d'Aquilenet et du Labx. Débat animé par David Eloy, rédacteur en chef d’Altermondes,avec Adrienne Charmet, porte-parole de La Quadrature du Net, Alexandre Borrut d’Aquilenet, et Dominique Curis, membre d’Amnesty International France.

Pour cette soirée, achetez vos places à l’avance, à partir du Lundi 9 Mars

Film documentaire de Laura POITRAS USA / Allemagne 2014 1h53 VOSTF
avec Edward Snowden, Glenn Greenwald, William Binney, Jacob Appelbaum, Ewen MacAskill...
Citizenfour a remporté un oscar 2015 mérité pour le meilleur documentaire.

Citizenfour est un document exceptionnel et sidérant, à la fois l’Histoire filmée en train de se produire, le portrait passionnant du plus célèbre lanceur d’alerte des années 2000, et sans doute le film le plus emblématique de l’atmosphère des années post-11 Septembre.

Janvier 2013. Laura Poitras travaille depuis deux ans sur le troisième volet d’une trilogie consacrée à l’Amérique d’après les attentats du World Trade Center. Elle veut traiter des dérives sécuritaires américaines. Autant dire qu’elle est déjà « ciblée » par la NSA, et familière des fouilles systématiques quand elle entre sur le sol US. Elle est alors contactée par un correspondant anonyme, sous le pseudonyme de « Citizenfour », qui lui donne des instructions pour chiffrer leur correspondance, dans le but de lui transmettre des informations confidentielles. Il lui demande d’impliquer le journaliste du Guardian Glenn Greenwald, connu pour son travail d’investigation en 2010 sur l’arrestation et la détention de Bradley Manning, qui avait communiqué des documents militaires classifiés à Wikileaks.

Cinq mois plus tard, comme dans un roman de John Le Carré, Poitras et Greenwald rencontrent secrètement celui qu’ils ne connaissent encore que sous le pseudonyme de « Citizenfour » dans une chambre d’hôtel de Hong Kong. Un reporter aguerri du Guardian, Ewen MacAskill, est aussi appelé en renfort afin de s’assurer que la réputation du prestigieux quotidien soit protégée dans cette affaire. Durant huit jours, filmé par Laura Poitras, Edward Joseph Snowden, informaticien travaillant pour la NSA, va révéler aux deux journalistes un volume considérable de documents décrivant les programmes de surveillance mondiaux mis en place par la NSA, tels la collecte des données de grandes entreprises du web (Facebook, Google, Apple...) par le programme PRISM, l’espionnage de câbles sous-marins de télécommunications intercontinentales, et d’institutions internationales comme le Conseil européen à Bruxelles ou le siège des Nations Unies...

Durant huit jours, on voit Edward Snowden se livrer à la caméra et aux journalistes, préparant la publication des révélations, s’attendant à tout moment à voir la NSA débarquer dans la chambre. Huit jours surréalistes et baignés d’une telle paranoïa que la situation prend même des allures comiques (la scène incroyable où Snowden tape son mot de passe sous une serviette, piquant un fou
rire nerveux avec les journalistes). La révélation principale de ce documentaire, c’est la personnalité de Snowden, d’une lucidité, d’une intelligence et d’un courage admirables, et comment lui et les journalistes ont planifié les révélations pour qu’elles atteignent leur but et ne soient pas noyées dans le flot médiatique.

Citizenfour pose des questions éthiques fondamentales. À quel point la protection d’une population peut-elle se faire au détriment de libertés individuelles et au mépris de la vie privée ? Jusqu’où un gouvernement peut-il tenir des citoyens dans l’ignorance de ses actes en prétextant que c’est pour leur propre bien ? Est-il légitime d’enfreindre la loi afin de dénoncer de telles pratiques ? Autant dire que le film de Laura Poitras est captivant et salutaire.

Source:
http://salles.cinemas-utopia.fr/bordeaux/index.php?id=2889&mode=film
Compléments d'information:
http://redd.it/2wwdep
http://ldn-fai.net/je-nai-rien-a-cacher/

<3

Julien Rabier à TEDx Bordeaux !

Par Samuel Thibault le vendredi 27 décembre 2013, 16:54

Julien Rabier (taziden), vice-président de notre fédération, la FFDN, était programmé à la conférence TEDx Bordeaux 2013. Il nous a parlé de liberté sur Internet, de mobilisation citoyenne, de bidouille, de vie privée, de la genèse de la fédération, ...

La vidéo est disponible en téléchargement bittorrent, en téléchargement direct, ou en diffusion sur diffusion youtube.

Hadopi à la Bibliothèque Mériadeck

Par patrick le jeudi 22 mars 2012, 11:18

Mardi 20 mars, la bibliothèque municipale Mériadeck organisait une table ronde autour de la question « Hadopi ».
Avant même que commence le débat, les organisateurs étaient déjà contents du nombre de participants, ce qui n'est guère étonnant me semble t-il vue la sensibilité et l'intérêt du sujet, internautes ou artistes.
Les participants n'étaient pas totalement inconnus puisqu'il s'agissait (comme annoncé sur ce site) de Samuel Thibault , entre autres trésorier d'Aquilenet, de françois Pellegrini, chercheur en informatique et vice-président de l'ABUL, et de Jean-Pierre Duprat, professeur de droit à Bdx IV (pour plus de détail sur leurs CV respectifs voir l'annonce).

C'est François Pellegrini qui a eu l'honneur d'ouvrir la discussion en retraçant l'évolution historique du monde de l'expression de la pensée et de la création littéraire pour mettre en évidence en quoi internet représentait à tout le moins une évolution par rapport aux époques antérieures, voire même une révolution: détachement de la pensée d'un support matériel, d'où apparition d'un monde économique où les biens ne sont plus rivaux (si je copie un fichier je n'ôte rien à l'original), un monde où la reproduction (une fois le travail de création de l'original est rétribué) se fait à un coût quasiment nul, système économique donc en complète rupture avec le système classique de distribution de toutes les œuvres artistiques qui nécessitait la création d'un support physique (vinyls, cassettes, CD, etc..), du transport, du stockage , bref, tout ce que nous avons connu avec le développement de l'industrie culturelle de masse.

Samedi 24 mars : Aquilenet invite Benjamin Bayart à Bordeaux pour deux conférences !

Par maethor le samedi 17 mars 2012, 15:01

En partenariat avec Aquilenet et à l'occasion de la semaine digitale 2012, Benjamin Bayart, président de FDN, viendra à Bordeaux le Samedi 24 mars pour présenter deux nouvelles conférences.

Benjamin Bayart « est expert en télécommunications et président de French Data Network, le plus ancien fournisseur d’accès à Internet en France encore en exercice. Militant pour les libertés fondamentales dans la société de l'information par la neutralité du net et le logiciel libre, ses prises de positions en ont fait une personnalité remarquée de l'Internet français. »  Wikipedia

Au programme :

10h00, Maison Cantonale, 20 Rue de Châteauneuf : Conférence technique dans le cadre des Netcamp de la Fédération FDN. Benjamin Bayart présentera Radius, un protocole client-serveur permettant de centraliser des données d'authentification, très utile pour les FAI qui doivent gérer l'authentification des abonnés pour leurs lignes ADSL.

14h00, Centre d'animation Saint-Michel, 25 rue Permentade : Conférence tous publics, sur la neutralité d'Internet. Benjamin Bayart reviendra sur la neutralité du net, le fondement même des FAI de la Fédération FDN, dont Aquilenet, notre combat quotidien, de plus en plus menacé par les politiques actuelles. L'occasion pour tous, quelques soient vos connaissances en informatique, de découvrir ou de redécouvrir pourquoi et comment internet doit rester un espace d'échange libre et ouvert.

16h30, Centre d'animation Saint-Michel, 25 rue Permentade : Conférence Aquilenet en lien direct avec les questions de la conférence précédente. Présentation des outils pratiques et concrets pour les associations et les particuliers.

Si tout se passe bien, les trois conférences seront filmées et diffusées le plus rapidement possible sur ce site.

Rencontre Débat « HADOPI… droits des auteurs contre liberté des usagers ? »

Par maethor le samedi 17 mars 2012, 14:36

Mardi 20 mars aura lieu à la bibliothèque municipale de Bordeaux une Rencontre Débat organisée par Cap Sciences et le Théâtre de la Science, et intitulée : « HADOPI… droits des auteurs contre liberté des usagers ? »

Avec :

  • Samuel Thibault : Maître de conférences à l’université Bordeaux 1, Chercheur au Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique. Trésorier d’Aquilenet.
  • François Pellegrini : Professeur d’informatique à l’Université Bordeaux 1, chercheur au Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique et à l’INRIA Bordeaux Sud-Ouest. Vice Président de L’Association Bordelaise des Utilisateurs de Logiciels libres.
  • Jean-Pierre Duprat : Professeur émérite de droit à l’université de Montesquieu-Bordeaux IV.
  • Isabelle Camus : Journaliste, fondatrice et blogueuse de Chartrons the place to be.

Entrée libre.

Plus d’informations sur le site du théâtre de la science.
Article original sur le site de l'Abul.